ليـــــــــــــل الغربــــــــــــــــــــــــــة
José-Maria de Heredia Ououoo10

ليـــــــــــــل الغربــــــــــــــــــــــــــة

منتــــــــــــــــــــدى منـــــــــــــــوع موسوعــي
 
الرئيسيةالتسجيلدخول
لكل الكرام المسجلين في منتديات ليل الغربة ، نود اعلامكم بأن تفعيل حسابكم سيكون عبر ايميلاتكم الخاصة لذا يرجى العلم برفقتكم الورد والجلنار
José-Maria de Heredia Colomb10
José-Maria de Heredia Yourto10سأكتب لكم بحرف التاسع والعشرين ..José-Maria de Heredia Yourto10 José-Maria de Heredia Yourto10لكل من هُجرْ ، واتخذ من الغربة وطناَ .José-Maria de Heredia Yourto10لكل من هاجر من اجل لقمة العيش ، واتخذ من الغربة وطناً José-Maria de Heredia Yourto10لكم جميعا بعيدا عن الطائفية والعرقية وغربة الاوطان José-Maria de Heredia Yourto10نكتب بكل اللغات José-Maria de Heredia Yourto10للأهل والاحبة والاصدقاء José-Maria de Heredia Yourto10نسأل ، نستفسر عن اسماء او عناوين نفتقد لها José-Maria de Heredia Yourto10نهدي ،José-Maria de Heredia Yourto10نفضفض ، José-Maria de Heredia Yourto10 José-Maria de Heredia Yourto10نقول شعرا او خاطرة او كلمة José-Maria de Heredia Yourto10اهديكم ورودي وعطر النرجس ، يعطر صباحاتكم ومساءاتكم ، ويُسكن الراح قلوبكم .
José-Maria de Heredia Colomb10احتراماتي للجميع

شاطر
 

 José-Maria de Heredia

اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
Fati
المديــــر العــام
المديــــر العــام
Fati

اسم الدولة : فرنسا

José-Maria de Heredia Empty
مُساهمةموضوع: José-Maria de Heredia   José-Maria de Heredia Icon_minitimeالأربعاء يونيو 10, 2009 5:10 pm

left] Biographie

Fils de Domingo de Heredia et de sa deuxième épouse d'origine française, Louise Girard, le poète vint au monde dans la plantation de café familiale nommée La Fortune, près de Santiago de Cuba, le 22 novembre 1842. Il vint en France à l'âge de neuf ans pour poursuivre ses études au collège Saint Vincent de Senlis, où il resta jusqu’à son baccalauréat, en 1859. Il y fut un élève brillant et très apprécié. La découverte de l’œuvre de Leconte de Lisle fit sur lui une impression profonde.

De retour à Cuba en juin 1859, il passa un an à La Havane, approfondissant sa connaissance de la langue et de la littérature espagnoles avec le projet d'y poursuivre éventuellement des études de droit. C'est à Cuba qu'il composa les premiers poèmes français qui nous sont parvenus. Mais il n'y trouva pas l'ambiance de travail qu'il avait connue en France, et l'équivalence du baccalauréat français lui fut refusée pour des raisons administratives. Il revint donc en France en 1861, accompagné de sa mère qui, étant veuve et ayant marié ses trois filles aînées, tenait à veiller elle-même sur l'éducation et la conduite de son fils. Il s'inscrivit en octobre de la même année à la faculté de droit de Paris.

De 1862 à 1865, il suivit également, à titre étranger, les cours de l'École des chartes, où il fut un élève brillant et sérieux. Ses ambitions et ses goûts étaient plus littéraires que juridiques, et la fortune de sa famille, gérée avec précision et rigueur par sa mère (la majorité était fixée alors en Espagne à l'âge de 25 ans), lui épargna pendant un certain temps les problèmes matériels. Il continua donc à écrire des poèmes, en particulier des sonnets. Il devint membre d'associations littéraires telles que la conférence La Bruyère, et fut un membre influent de l'école parnassienne. En 1863, il fit la connaissance de Leconte de Lisle et collabora au Parnasse contemporain, tout en nouant des amitiés avec des auteurs tels que Sully Prudhomme, Catulle Mendès et Anatole France.

Poète parnassien, il devint célèbre dans le milieu littéraire parisien. Pourtant, il publia peu, faisant paraître ses poésies dans des revues littéraires de faible diffusion avant de les réunir fort tard, en 1893, en un volume de 118 sonnets, Les Trophées. Dans l'œuvre originale, il fit appel à son grand ami de toujours, Ernest Jean-Marie Millard de Bois Durand, peintre aquarelliste montmartrois, pour illustrer son ouvrage d'aquarelles originales, et le dédia à Leconte de Lisle[1], qui fut couronné par l'Académie française. Il avait déjà été lauréat de l'Académie pour une traduction de l'espagnol, l'Histoire véridique de la conquête de la Nouvelle Espagne, par le capitaine Bernal Diaz del Castillo. Il traduisit aussi Historia de la Monja Alferez. Il publia à La Revue des Deux Mondes, au Temps et au Journal des débats.

Élu à l'Académie française le 22 février 1894 en remplacement de Charles de Mazade, il fut reçu en séance publique le 30 mai 1895 par François Coppée. Lors du voyage des souverains russes à Paris, en 1896, José-Maria de Heredia composa le Salut à l'Empereur[2]. Il était membre de la Commission du dictionnaire. Il devint en 1901 conservateur de la bibliothèque de l'Arsenal .

Il créa en 1902 la Société des Poètes français avec Sully Prudhomme et Léon Dierx.

Il mourut le 2 octobre 1905 au château de Bourdonné, près de Houdan, et fut inhumé le 7 octobre au cimetière de Bonsecours (Seine-Maritime).

Généalogie
Signature

José-Maria de Heredia est le dernier fils de Domingo de Heredia, issu d'une vieille famille espagnole et de sa deuxième épouse, Louise François Girard[3], d'une famille française émigrée de Saint-Domingue.
En 1867 il épouse Louise Despaigne dont il aura trois filles :

* Hélène (1871-1953), qui épousa Maurice Maindron, puis René Doumic.
* Marie (1875-1963), qui épousa Henri de Régnier, fut la maîtresse de Pierre Louÿs et écrivit sous le pseudonyme de Gérard d'Houville.
* Louise (1878-1930), qui épousa Pierre Louÿs.

Œuvres

* Véridique histoire de la conquête de la Nouvelle-Espagne, traduction de Díaz del Castillo, 3 volumes, 1877-1878
* Les Trophées, 1893
* La Nonne Alferez, 1894
* Discours de réception à l'Académie française, 1895
* Salut à l'Empereur, 1896
* Inauguration du monument élévé à la mémoire de Leconte de Lisle à Paris le 10 juillet 1898, 1898
* Poésies complètes, avec notes et variantes, 1924
[/left]


موقعي في الحوار المتمدن - عربي
http://www.ahewar.org/m.asp?i=2548

موقعي في تويتر
https://twitter.com/FatimaElFalahi4

موقعي في الحوار المتمدن - إنجليزي
http://www.ahewar.org/eng/search.asp?

مدونة موسوعة شارع المتنبي
http://shar3-almoutanabi.blogspot.com/
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
 
José-Maria de Heredia
الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
ليـــــــــــــل الغربــــــــــــــــــــــــــة :: المنتديات الثقافية :: Littérature et Culture Forum-
انتقل الى: